Grossesse et cheveux

One comment

La grossesse est un bouleversement dans la vie d’une femme. Même après, plusieurs grossesses, c’est toujours un moment de grands changements, tant sur le plan familiale, organisationnelle que physique.

Parmi les centaines de doutes et craintes que les femmes ont au moment de l’annonce ou de la découverte de leur grossesse (« Est-ce le bon moment? », « Comment l’annoncer à doudou », « Serai-je une bonne mère », »Quelle poussette acheter »…etc), on trouve principalement des interrogations sur l’évolution de leur corps. Et dans ce domaine là, nombreuses sont les peurs:
peur des vergetures,
peur de l’excès de poids,
peur de la cellulite,
peur de l’acné,
peur d’être bouffie,
peur des pieds qui gonflent,
peur des cheveux gras… etc

Qui a dit qu’une femme enceinte était forcément épanouie et sereine et se trouvait belle enceinte?
Même au-delà de l’accouchement, subsistent d’autres peurs:
peur de ne plus retrouver sa ligne,
peur de ne plus avoir le ventre plat,
peur de ne plus avoir une peau ferme,
peur que ces vergetures ne s’atténuent jamais,
Et surtout, peur de la chute de cheveux post-partum.

Voici mon expérience capillaire pendant la grossesse.

MA ROUTINE CAPILLAIRE PENDANT LA GROSSESSE

1 semaine avant le jour J

Bon, il faut dire qu’elle était toute simple. J’en faisais le moins possible. Non pas que j’étais fatiguée physiquement mais j’avais plutôt la tête à autre chose. Cela s’est sans doute vu sur mon blog qui est resté  longtemps inactif.

Je me contentais d’hydrater mes cheveux à chaque fois que je les sentais un peu secs, environ 1 fois par semaine quand je les portais libre. Pour cela j’utilisais dans mon vapo de l’eau et du gel d’aloé vera. Et je mettais du beurre de karité sur les longueurs en insistant sur les pointes.

Je faisais un shampooing toutes les 2 semaines environ, voire plus et selon le besoin.
Entre temps, je lavais mes cheveux à l’après-shampooing.

Côté coiffure, je portais soit des chignons simples, pas du tout serrés; soit des patras (comme sur la photo) que je faisais moi-même en moins d’une heure.
J’ai rarement utilisé le sèche-cheveux pour étirer mes longueurs et je ne me suis jamais lissé les cheveux.

Côté produits, je n’étais pas fidèle à une marque en particulier. J’essayais tout de même de garder des produits sains: sans silicones, sans parabènes, sans sulfates. Mais, il m’arrivait de prendre des après-shampooings avec silicones car je voulais leur donner une deuxième chance. Ca, ce n’était pas forcément une bonne idée.

LES EFFETS BENEFIQUES DE LA GROSSESSE SUR MES CHEVEUX

Idée reçue: « Les cheveux poussent plus vite lors de la grossesse, ils sont plus beaux. »

Ceci peut être vrai car grâce aux surplus d’hormones de la grossesse et de bébé qui grandit en nous, certaines femmes voient leur cheveux pousser considérablement.
Par ailleurs, si vous aviez des soucis capillaires (cheveux gras, ultras secs ou tombant…); ces derniers peuvent disparaître totalement le temps de la grossesse.

Je pense que c’est vrai si vous avez (même sans le savoir) un déséquilibre hormonale qui fait que votre pousse de cheveux est ralentie ou faible; et qu’avec le surplus d’hormones de la grossesse ce déséquilibre disparaît et la pousse de vos cheveux est ainsi boostée.

De plus, que vous portiez un garçon ou une fille ou des jumeaux ou des jumelles, le taux d’hormones dans le sang n’est pas le même, et donc les effets sur les cheveux ne sont pas les mêmes non plus.
C’est pourquoi, d’une grossesse à une autre d’une même femme, les cheveux ne poussent pas de la même manière; et toutes les femmes n’expérimentent pas une pousse de cheveux particulièrement importante pendant la grossesse.

Ce fut mon cas. Car à vrai dire, je n’ai rien remarqué d’extraordinaire, pas de changement significatif.
Oui mes cheveux ont poussé. Peut-être un peu plus que d’habitude parce que ma routine était simple et parce que j’ai fait majoritairement des coiffures protectrices (patras et chignon).

N’oublions pas que certaines femmes, a contrario, observent une chute de cheveux PENDANT la grossesse ou bien leur cheveux sont moins beaux.

CHUTE DE CHEVEUX POST-PARTUM

Idée reçue: « Quelques mois après la grossesse, les cheveux tombent en masse obligatoirement, c’est la chute de cheveux post-partum. »

Non, pas nécessairement.

Car, ce qui fait que les raisons de chute de cheveux post-partum est la baisse des hormones.
Ainsi, si les hormones de grossesse ont eu pour effet des modifications dans votre chevelure (cheveux plus beaux, pousse plus rapide), attendez-vous aux effets inverses quelques mois après l’accouchement quand votre taux d’hormones sera revenu à la normale.

Et non, vous ne perdez pas vraiment tous vos cheveux. En fait, la pousse de cheveux se normalise.
Pendant le grossesse, vos cheveux sont plus touffus car chaque brin de cheveux (ils sont souvent par paquets de 2 ou 3 voire 4 sur le cuir chevelu quand on regarde à la loupe) s’est mis à pousser, boosté par vos hormones et celles de bébé. Car en tant normal, tous vos cheveux ne poussent pas, certains sont au repos. Mais pendant la grossesse, il peut arriver qu’ils poussent tous en même temps; d’où l’impression de plus de masse capillaire et de cheveux plus beaux… pour celles qui ont vécu cela.
Vous comprenez bien que lorsque le taux d’hormones baisse, les cheveux n’étant plus dopés par ce surplus d’hormones, certains tombent et se remettent au repos.

La perte des cheveux peut être généralisée ou localisée, sur les tempes par exemple.

En ce qui me concerne, 6 mois après avoir donné naissance à mes jolies princesses, je n’expérimente toujours pas de chute de cheveux, pas plus qu’à mon habitude. Ce qui est logique pour l’instant car mes cheveux n’ont pas spécialement poussé pendant ma grossesse.

Malheureusement pour certaines femmes, la grossesse perturbe tellement leur corps que celui-ci ne retrouvent pas les taux d’avant grossesse, ce qui a pour effet d’empirer le phénomène de chute post-partum. Ce phénomène se poursuit dans le temps et elles se retrouvent avec une chevelure nettement moins belle qu’avant ou avec une alopécie. Néanmoins, parfois dans ces cas, seules les hormones ne sont pas responsables.

QUAND LA CHUTE POST-PARTUM SURVIENT-ELLE?

Quand votre taux d’hormones de  grossesse revient à la normale bien sûr.

Comment savoir que mon taux d’hormones est revenu à la normale ou que je ne risque plus la chute de cheveux post-partum?
Non, ne courez pas en laboratoire pour faire une prise de sang. Vous l’avez suffisamment fait enceinte me semble-t-il.

Le premier signe d’un retour à la normale est le retour de couche tout simplement.
La chute post-partum fait parti aussi des signes que votre taux d’hormones a franchement baissé et qu’il revient à la normale.

Mais en plus de cela, vous pouvez guetter d’autres signes comme par exemple:
– la ligne transverse (pour les peaux brunes) du ventre allant du pubis au nombril voire plus haut disparaît peu à peu.
– la peau de votre corps (ventre et jambe) est de plus en plus ferme: il vous semble même avoir moins de cellulite que pendant la grossesse.
– votre ventre avait noirci; il s’éclaircit peu à peu, reprenant sa coloration d’avant grossesse.
– vous êtes moins souple. Enceinte vous pouviez limite faire le grand écart ou joindre vos 2 mains dans le dos en passant une main par dessus votre épaule (dans les 2 sens)… eh bien, vous ne le pouvez plus désormais.

Gardez tout de même en mémoire que si vous allaitez, certaines hormones peuvent tarder à se normaliser et ainsi retarder la chute post-partum.

La chute de cheveux post-partum peut avoir lieu de 1 mois après l’accouchement à plus d’un an après l’accouchement selon que vous allaitez ou pas.
Ainsi, il n’est pas totalement sûr que j’ai échappé à ce phénomène…

SOLUTIONS EN CAS DE CHUTES DE CHEVEUX POST-PARTUM

Si cela vous arrive_ ce qui est le cas de 50% des femmes qui ont été enceintes_, sachez que la chute de cheveux post-partum est normale car VOUS N’ÊTES PLUS ENCEINTE, donc vos hormones baissent pour retrouver le niveau de base.
Vous perdez les cheveux « en trop » qui ont poussé. Votre corps, tout comme vos cheveux tendent à nouveau vers ce qu’ils étaient.

Cela dit, si cette chute de cheveux vous fait peur et vous avez l’impression qu’elle ne s’arrêtera pas voici ce qui peut vous aider.
Sachez tout de même que si cela doit arriver, quoique vous fassiez, vous ne pourrez pas éradiquer le phénomène, juste l’endiguer.

 

– Mangez varié et équilibré
– Buvez assez d’eau (au moins 1L d’eau par jour)
– Dormez suffisamment (ah ah! facile à dire!), du moins autant que possible.
– Evitez le stress, les situations stressantes
– Prenez des compléments alimentaires à base de vitamines B, comme la levure de bière et prenez du magnésium.

Faîtes ceci dès la sortie de la maternité, avant même que la chute post-partum ne pointe le bout de son nez, vous limiterez ainsi les dégâts.

Bien sûr, n’oubliez pas de prendre soin de vos cheveux comme d’habitude.

Et pour éviter de casser vos cheveux en plus de cette perte naturelle, vous pouvez suivre les conseils donnés dans ces articles:
DES CHEVEUX PLUS LONGS EN 1 ANNÉE
MES CHEVEUX NE POUSSENT PLUS… QUE FAIRE?

En définitive…

… N’oubliez pas, la chute de cheveux post-partum n’est pas une fatalité pour toutes. 
Mais si vous avez noté une amélioration énorme dans l’état de vos cheveux lors de la grossesse, attendez-vous à une chute post-partum. Vous ne deviendrez pas chauve, mais une partie ou la totalité des bénéfices acquis pendant la grossesse vont juste disparaître naturellement.
Donc pas de panique. Armez vous de patience et de bon sens, attendez en beauté que ça passe.

Niangalement,

Léna.

1 comments on “Grossesse et cheveux”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s