Mon microblading raté

Voici mon expérience du microblading. Elle vous sera sans doute utile si vous vous demandez ce que c’est ou bien si vous envisagez d’en faire un. Suivez la guide!

3 commentaires

Qu’est-ce que c’est?

Avant toute chose, le microblading est une technique de tatouage des sourcils, utilisée pour remplir et bien dessiner les sourcils. Les poils sont tatoués un à un, ce qui donne un effet plus naturel qu’un simple tatouage des sourcils.

microblading
Voici ce que ça doit donner de près

N’ayant pas à la base de gros sourcils bien fournis_ loin de là_ j’ai voulu essayer dès que j’en ai entendu parler.

La douleur

Première chose et sachez le: ça fait horriblement mal!! Et pourtant je ne suis pas une chochotte.

Le douleur ressentie est la même que lorsqu’on épile les sourcils pour la première fois, multipliée par 10… au moins. Bon j’exagère un peu mais le visage est une zone très sensible à la douleur donc imaginez des aiguilles qui vous piquent en semi-profondeur et à rythme régulier. Ca fait mal.

On ne m’avait pas prévenu quand j’ai pris le rendez-vous. Elle ne pouvait pas non plus me conseiller une crème anesthésiante car ce n’est pas un acte chirurgicale. Mais un bon conseil si vous le faîtes: achetez (faîtes-vous prescrire) une crème anesthésiante! Comme la crème qu’on met sur les dents de bébé lorsqu’elles poussent et ça fait mal. Cela vous soulagera grandement avant de vous faire tatouer.

Les techniques

Maintenant parlons des outils de la torture.

Vous avez le choix entre l’aiguille simple du tatoueur. Et là les poils sont vraiment dessinés un à un. Ce qui prend plus de temps mais le rendu est encore plus naturel.

Sinon, vous avez le petit peigne jaune qui lui dessine plusieurs poils à la fois.

J’ai choisi le petit peigne jaune…

mig_9151
Les aiguilles du microblading

Mes impressions et les résultats

Avant de commencer le tatouage, l’esthéticienne me demande quelle aiguille je veux qu’elle utilise.
Elle me montre qu’ils sortent bien des sachets stériles et que tout est propre.
Ensuite, elle me renseigne sur ce qu’elle va faire exactement.
Puis elle me dessine le sourcil à main levée, au crayon, suivant une image que je lui montre. Son tracé ne me convient pas donc on efface sur mes sourcils son tracé et je dessine moi-même au crayon la forme de sourcil que je veux.
Et elle commence à tatouer par dessus le trait de crayon…

Ensuite, comme je vous l’ai dit, j’ai eu MAL!!! Je serrais les dents et essayais de supporter la douleur tant bien que mal. Pour moi, c’était une séance de torture. Mon coeur se serrait vraiment et des larmes perlaient, sans pleurs, sur mon visage.

La délivrance est venue assez vite_ avant la fin disons_ lorsqu’elle m’a annoncé que le tatouage ne fonctionnait pas sur moi.

En effet, des traits sont censés se dessiner sur ma peau. Ces traits peuvent diffuser (s’élargir et être moins nets) au bout de quelques jours et redevenir nets ensuite. Mais moi, aussitôt qu’elle injectait l’encre sous ma peau, l’encre diffusait. Ma peau rejettait le pigment. C’est un automatisme de défense de sa part.
Ainsi, au lieu d’avoir des traits fins, j’avais des traits diffus, aux bords flous; ce qui fait qu’au final si on allait au bout je me serais retrouvée avec les mêmes résultats que l’ancienne méthode: un sourcil dessiné au trait plein.

J’ai donc décidé d’arrêter la séance de torture même si le travail n’était pas fini. J’avais seulement le haut du sourcil dessiné; mais à la rigueur, cela me convenait parfaitement.

Non! Il ne faut pas souffrir pour être belle. La beauté, comme le reste, n’est que fumée. Pour moi, la beauté doit rester un plaisir et une détente… un jeu.

mig_9146
Avant
mig_9149-copie
Après
mig_9148copie
Sourcils nus juste après
539fe-lenanianga
3 jours après. Sourcils nus toujours. Aucun maquillage dessus.

Même si le travail n’était pas fini, cela ne se voyait nullement. J’ai reçu des compliments sur mes sourcils.

A bientôt!

Niangalement,

Léna.

3 comments on “Mon microblading raté”

  1. Bonjour Nianga ! Ton article est super intéressant, par contre il y a quelques petites erreurs (tu as mal été informée par ton esthéticienne…) quant à la douleur, pour m’être pigmentée moi même, je peux te dire que je suis d’accord avec toi… ÇA FAIT MAL ! Par contre pour la crème anesthésiante, on la déconseille car elle peut faire virer le pigment. Il faut être vigilent par rapport à la qualité de la peau de la cliente. Un anesthésiant pourrait foutre en l’air un travail parfait. Avant tout il constitue une barrière face à la pénétration du pigment, ensuite il peut provoquer un virement de la couleur. Par rapport au choix de l’outil, incroyable qu’elle te laisse choisir sans t’expliquer les différences.

    La « lame » bisautée est le vrai outil de microblading manuel, qui permet de reproduire UN poil à la fois. Il en existe des doubles (avec deux rangées de micro-aiguilles) pour tracer deux poils cote a cote, mais le rendu n’est pas aussi bien selon moi. L’autre aiguille qui ressemble plus à celle d’un tatoueur, (je ne la vois pas bien!) est soit utilisée pour un ombrage en technique manuelle, soit pour un microblading mais avec le dermographe (la machine de maquillage permanent). Celui ci va beaucoup plus profondément dans la peau (0,8 – 0,9mm sous la peau, et 0,2 – 0,3mm avec la méthode manuelle). Le pigmznt dure plus longtemps et a plus de chance de virer. Par rapport aux traits qui font effet buvard dans la peau elle y est peut etre allée en angle alors qu’il faut une lame perpendiculaire a la peau. Enfin voila, si tu fais un article de microblading un jour… 😄 Belle journée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s