Ma routine capillaire 2017

On me la demande souvent.
Voici ma nouvelle routine capillaire. Elle est axée sur la pousse des cheveux.

4 commentaires

Voilà, on m’a souvent demandé ma routine capillaire suite aux photos que je poste sur les réseaux sociaux.
Je sais que beaucoup se demandent quel est le secret pour faire pousser des cheveux dits « afros » de ma longueur.
A vrai dire, il n’y a pas de recette magique, pas de produits magiques, juste de bonnes habitudes à prendre le plus tôt possible et s’y tenir.

Routine capillaire

Dans cet article, je n’évoquerai pas spécifiquement les produits que j’utilise _ comme je l’ai fait dans premier article sur ma routine capillaire_pour la bonne et simple raison que ma routine ne tourne pas autour des produits ou de marques. Ce n’est pas un produit capillaire qui, à lui seul, va faire pousser vos cheveux.

Néanmoins, je posterai dans d’autres articles la liste des produits capillaires que j’utilise régulièrement.

Me concernant, je change assez souvent de produits capillaires. J’en teste certains, j’en abandonne d’autres… Bien sûr, il y a des produits qui sont des fondamentaux dans ma routine capillaire mais en général ce sont des produits bruts tels que le beurre de karité et l’huile de ricin; des exemples parmi tant d’autres.

Vous pouvez avoir une idée des produits que j’utilise dans cet article sur mes recettes capillaires.

J’ai établi ma routine capillaire sur une base d’un mois 4 semaines plus précisément et je répète les mêmes actions d’un mois à un autre.

Bien sûr, selon le temps dont je dispose, si je suis en déplacement (donc pas à la maison) ou pas, il peut y avoir des petites variantes.

La routine capillaire présentée ici est donc une trame, un plan que je m’efforce de suivre d’un mois à l’autre. C’est une routine capillaire qui met l’accent sur la pousse capillaire.

Ce que je fais tous les jours…

Le soir avant d’aller au lit, je masse mon cuir chevelu pendant 5 minutes avec une huile végétale de mon choix ou une recette personnelle à base de mélange d’huiles.

J’hydrate mes pointes avec un leave-in maison  et je scelle l’hydratation avec un beurre ou une huile.

Si je suis en mode pousse intensive des cheveux , j’utilise la baggy method avant de mettre mon foulard; c’est à dire je mets une charlotte en plastique autour de mes pointes, que je sécurise avec un élastique, avant de mettre le foulard.

Si je ne suis pas en mode pousse intensive des cheveux, après avoir hydraté et scellé mes pointes, je rassemble mes cheveux (en coiffure protectrice ou pas) en chignon haut et non serré et je mets un foulard en satin ou en soie.

Au lieu du chignon haut, on peut faire la pineapple method, c’est à dire en ananas. On rassemble juste ces cheveux sur le haut de la tête sans cacher les pointes.
J’utilise cette méthode quand je fais un wash and go par exemple ou que je porte une coiffure aux cheveux détachés et qui demande que les pointes soient libres.

Au petit matin, en général il n’y n’a pas grand chose à faire car en général je suis pressée et tout a été fait le soir avant d’aller au lit.

Donc après avoir enlevé mon foulard, pris ma douche et m’être maquillée, je défais juste le chignon fait pour la nuit et je fais ma coiffure de la journée: très souvent un chignon non serré.

 

Parfois, au besoin, j’applique mon leave-in maison dans mon spray juste sur les tempes et l’arrière de la chevelure (là où les cheveux forment parfois des petites boules … cheveux 4c obligent) et je brosse délicatement avec une brosse en poils de sangliers.

Puis, en prenant le petit-déjeûner, je prends mes vitamines: biotine et MSM
Je viens tout juste de reprendre de la biotine. J’avais arrêté car cela me donnait de l’acné. Le dosage était sans doute trop fort.

Ce que je fais dans le mois…

En plus de ce que je fais quotidiennement, je vous présente ci-dessous les soins que j’apporte à mes cheveux et à quelle fréquence.
Rien de sorcier, juste de la régularité.

Bien-entendu, j’écoute mes cheveux et selon leur état je peux effectuer une petite modification telle semaine ou repousser un soin à une autre semaine.

Semaine 1

  • Je défais ma coiffure protectrice: très souvent des vanilles, jamais d’extensions (ça tire trop sur mes tempes fragiles).
  • J’effectue un premier démêlage aux doigts.
  • Je partage mes cheveux en 4 sections minimum, je tresse les sections et fais mon shampooing ainsi.
  • J’effectue un soin avec une poudre ayurvédique. ( Mes poudres ayurvédiques ici)
  • Je rince le soin ayurvédique. Et si c’est un henné, j’enchaîne avec un soin hydratant. Et j’effectue un autre démêlage au doigt en appliquant le soin hydratant.
  • Dernier rinçage avec une rinçage maison (au thé ou vinaigre de cidre ou à l’hibiscus…)
  • Et je refais ma coiffure protectrice pour 2 semaines.

J’essaye de faire tout ceci le même jour, souvent en fin de semaine. Parfois, je fais cela sur 2 jours: je défait ma coiffure protectrice, je porte mes cheveux libres sur 1 jour ou 2 avant de faire les soins et puis de refaire la coiffure protectrice.

Semaine 2

Mes cheveux étant en coiffure protectrice, je ne fais pas de grand soin. Il m’arrive d’en faire un mais cela devient de plus en plus rare car en général hydrater mes cheveux suffit.
Mais en plus des petits soins que je fais au quotidien, je fais un shampooing sur coiffure protectrice une fois par semaine.
Après le shampooing, j’hydrate bien chaque vanille dans sa longueur et je scelle l’hydratation avec un beurre ou une huile.

Pour moi, il est important de se laver régulièrement les cheveux: au moins une fois par semaine. Je ne parle pas de cowash mais bien de shampooing.
C’est une base, un fondamental.
Bien sûr, j’utilise un shampooing doux, parfois un shampooing fait maison qui n’agresse pas mes cheveux.

Laver les cheveux régulièrement mais avec les produits adaptés et non agressifs, permet d’éviter la prolifération de bactéries et champignons en tout genre qui peuvent provoquer des démangeaisons ou freiner la pousse des cheveux.

Je fais donc un shampooing par semaine au minimum.

Semaine 3

Je choisis toujours un jour en fin de semaine pour faire mes soins. En tout cas, un moment où j’ai le temps pour moi.
J’essaye de faire en sorte de garder ma coiffure protectrice entre 10 et 15 jours car en dessous de 10 jours c’est trop de manipulation pour moi et au-delà de 15 jours mes cheveux commencent à se lockser.

Donc je fais exactement la même chose qu’en semaine 1 sauf que j’utilise cette fois-ci un soin aux protéines. Ainsi, je fais un soin aux protéines une fois par mois en gros.

  • Je défais ma coiffure protectrice
  • J’effectue un premier démêlage aux doigts
  • Je partage mes cheveux en 4 sections minimum, je tresse les sections et fais mon shampooing ainsi.
  • J’effectue un soin protéiné. Je fais un deuxième démêlage aux doigts en appliquant le soin.
  • Dernier rinçage avec une rinçage maison (au thé ou vinaigre de cidre ou à l’hibiscus…)
  • Et je refais ma coiffure protectrice pour 2 semaines.

Vous l’aurez sans doute remarqué, je ne fais que des démêlages aux doigts quand je suis en mode pousse des cheveux. Et ça peut durer des mois.
D’ailleurs, lors de mon précédent challenge pousse qui a duré 6 mois, c’est ce que j’ai fait.

Quand on démêle exclusivement avec les doigts, il faut avoir de la patience et le faire régulièrement.

Cette méthode m’a permis de garder du volume car avec les brosses et autres peignes (même à dents larges), j’avais tendance à trop tirer et donc casser mes cheveux.

Néanmoins, il va m’arriver d’utiliser la Tangle Teezer sur une petite section ou sur la moitié de ma longueur quand j’en ressens le besoin mais j’évite au maximum.

Semaine 4

Je fais exactement la même chose qu’en semaine 2.
À l’issue de la semaine 4, je reprends le cycle en semaine 1… ainsi de suite.

 

Mes conseils pour créer votre propre routine capillaire

1- Trouver l’inspiration.

Il est parfois difficile de partir de zéro. Donc pour commencer vous pouvez vous inspirer de routines capillaires de blogueuses ou youtubeuses que vous aimez bien et qui ont un type de cheveux similaire au vôtre.

Mais rapidement, il faudra personnaliser cette routine capillaire avec des produits qui vous conviennent mieux ou qui vous correspondent mieux notamment niveau budget.

2- Tenir un journal de bord

 

Prenez le temps de tenir, du moins au début, un journal de ce que vous faîtes à vos cheveux, de vos recettes, de la longueur de vos cheveux et des résultats obtenus.
Ca ne prend pas beaucoup de temps mais l’impact du journal de bord est très positif.
Il va vous permettre de vraiment vous rendre compte de ce qui fonctionne pour vos cheveux et de prendre conscience de vos résultats, notamment en terme de pousse capillaire.

3- Prenez des photos…

…parce qu’on oublie, pardi!
Car même si vous tenez un journal de bord pour dire que telle recette ou telle méthode a vraiment fait du bien à vos cheveux ou que votre wash and go était super ce jour là, ce ne sont que des mots… Une photo est plus parlante.
Plusieurs mois après, une photo vous permettra de réaliser le chemin parcouru et l’effet de votre routine capillaire.

Vous aurez tendance à changer de méthode ou de produits juste pour essayer. Donc prenez des photos pour éventuellement revenir à une routine capillaire que vous avez testée et qui était plus efficace sur vos cheveux.

4- Surveillez votre alimentation et votre activité physique

Lorsqu’il s’agit rétablir une routine capillaire, on pense aux produits et aux techniques que l’on va utiliser.

Mais il ne faut pas négliger l’alimentation qui joue un rôle primordial. Car si vous avez des carences à ce niveau, vous aurez beau tout faire vos cheveux ne seront pas au top de leur forme. Vous aurez beau utiliser des techniques ultra sophistiquées, acheter des produits qui coûtent un bras, ou deux, cela ne servira à rien.

Mangez varié et le plus souvent des produits qui n’ont subit aucune transformation industrielle… En gros mangez des fruits et des légumes au maximum.
On entend dire qu’il faut manger beaucoup de protéines animales comme des oeufs et de la viande pour favoriser la croissance des cheveux. Pas forcément. Il suffit d’avoir une alimentation variée.

Si vous avez un doute que votre alimentation ne soit pas assez variée, prenez des compléments alimentaires.
Sachez que les compléments les plus préconisés pour la pousse des cheveux est le MSM et la biotine.

Dans mon journal de bord, j’ai retrouvé un complément alimentaire qui avait vraiment bien fonctionné sur moi: c’est le Forcapil  d’Arkopharma.
Je compte d’ailleurs, reprendre une cure lorsque j’aurais fini les compléments alimentaires que je teste actuellement.

Forcapil

Sachez qu’enfin une activité physique permet une meilleure circulation du sang dans votre corps et donc un meilleure apport des nutriments au niveau du bulbe capillaire et donc une meilleure pousse des cheveux.

5-  Et soyez patientes

On ne cessera jamais de vous le dire.
Rome ne s’est pas faite en un jour.
Les cheveux ne prennent pas 10 cm en une journée, donc laissez leur le temps de pousser et de réagir aux soins que vous leur prodiguez.

Si après avoir établi et appliqué des mois durant une routine capillaire, vous ne voyez pas d’évolution dans la longueur de vos cheveux, cet article pourrait vous aider.

Visez avant tout des cheveux sains et en bonne santé. La longueur viendra naturellement.

Niangalement,

Léna

4 comments on “Ma routine capillaire 2017”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s