Mon évolution capillaire en images

Évolution capillaire

J’ai commencé à documenter mon évolution capillaire depuis 2004 environ. Mais je suis « naturelle » depuis bien avant cela.

Quand vous regarderez cette évolution capillaire vous verrez que vue le nombre d’années où j’ai commencé cette aventure, ma longueur de cheveux aurait du être beaucoup plus importante. Sans doute.
Mais c’est sans compter les nombreux revers que j’ai eu durant tout ce temps, voulant tout tester et n’importe quoi sur ma chevelure, la fragilisant, la cassant et perdant ainsi  le bénéfice de toute longueur.

Et puis, la longueur n’a pas toujours été un objectif. Loin de là, rarement même.
J’ai coupé mes cheveux de nombreuses fois, notamment à cause de heat damage ou tout simplement parce qu’ils étaient abîmés.

J’avais de mauvaises habitudes, notamment concernant le démélâge.

Et surtout, à l’époque, il n’y avait pas cette mine d’informations qu’on peut trouver sur internet: les blogs, les forums, Youtube…

Pour celles qui connaissent (les vieilles!), on mettait nos images sur Fotki et on discutait sur le premier forum français dédié à la chevelure afro: Blackjewels, qui est fermé désormais.

AU NATUREL

DE 2004 à 2008

 

 

 

 

 

2010

 

 

2011
2012

 

2013

 

 

 

2015

 

 

 
EN MODE LISSAGE

2008

 

 

2010

 

2013
Mon dernier lissage remonte à 2013 et le voici en photo.
Pas franchement une grande réussite car les cheveux ne sont pas lisses comme des baguettes; mais au moins ça donne une idée de ma longueur.
Je suis toujours réticente à faire des lissages car mes cheveux sont fins et je garde souvent des pointes lisses même après avoir mouillé mes cheveux: heat damage.
Puis quelques temps plus tard mes cheveux cassent.
Je m’y prends sans doute mal mais c’est la raison pour laquelle je me lisse rarement les cheveux.
Le dernier lissage remonte à 3 ans!!

 

Prochaine étape dans cette aventure capillaire: voir jusqu’à quelle longueur peuvent pousser mes cheveux. Je commencerai par un challenge pousse capillaire très prochainement.

Niangalement,

Léna

Publicités

Retrouver sa belle chevelure d’enfance

 
OU 
LES 10 RAISONS QUI FONT QUE VOUS NE POUVEZ PAS RETROUVER VOTRE CHEVELURE D’ENFANCE

 

 

On me demande souvent des astuces pour retrouver sa belle (et souvent longue) chevelure d’enfance.
Pour moi, la réponse est claire: ce n’est pas possible. Inutile de courir après un fantôme, vous ne l’attraperez jamais!

1- Vous avez 25 ans passés et non 10 ans.

C’est une évidence: les cheveux des adultes sont différents des cheveux des enfants.
Pour la bonne et simple raison que les cheveux à la naissance sont du duvet qui se transforme en cheveux au fur et à mesure des années jusqu’à l’âge adulte qui est environ autour de 25 ans.
En effet, jusqu’à cet âge là, notre corps subit des transformations, murît pour ensuite dépérir petit à petit: c’est le vieillissement.
C’est pour ça que certaines personnes ont leur dents de sagesse à 25 ans voire beaucoup plus tard.
Et c’est la raison pour laquelle on dit que les cheveux changent tous les 7 ans.

Des cheveux d’enfants sont en générale plus fins que des cheveux d’adultes car la maturation du corps (peau, système veineux…) n’est pas la même.
Ainsi, en vieillissant, ne vous attendez pas non plus à garder exactement la même chevelure…


2- Certains l’appellent Dame Nature…

Appelons-la la Gé-né-tique!
Un bébé métisse ou noir qui sort du ventre de sa maman est souvent très pâle de peau et ses cheveux sont lisses ou ondulés. Peu à peu, il commence à prendre des couleurs les premières semaines, les premiers mois. Et parfois les yeux qui étaient bleus deviennent verts ou gris; les yeux verts deviennent noisettes… Ce sont les changements les plus rapides.
Mais les cheveux prennent du temps à prendre le véritable forme; leur forme génétiquement programmée. Cela peut prendre des années; et cela rejoint le premier point abordé.

Difficile d’aller contre les gènes, n’est-ce pas?
Ça les hommes chauves le savent bien. Car ado, quand ils voient les hommes de leur famille perdrent les cheveux, ils savent que leur tour viendra sans doute, tôt ou tard.
Nous les femmes, nous sommes moins touchées par ce problème de calvitie génétique mais les changements de texture sont aussi déterminés génétiquement et on n’y peut grand chose.



3- Nous sommes ce que nous mangeons

Ne me dîtes pas que vous continuez votre lait 3ème âge ou les petits pots?
Sans remonter aussi loin, votre alimentation a sans doute changé par rapport à votre jeune âge.
Or, il existe un lien indéniable entre l’alimentation et les cheveux.
Ils seront plus forts ou plus faibles, résistants ou cassants, souples ou plus rigides aussi en fonction de ce qu’ils pourront puiser à la racine; donc de ce qu’on mange ou boit.
Parfois, cela suffit à modifier légèrement la texture des cheveux.

4- Blâmez les hormones!!

Hommes ou femmes, blâmez les! Encore.
Elles contrôlent tous les aspects de notre corps et elles sont partout.
À l’adolescence, elles nous envahissent massivement et cela se traduit par des modifications physiques temporaires comme l’acné par exemple (et encore) ou définitivement comme la pilosité, la poitrine… mais aussi les cheveux qui changent de texture ou de couleur ou de secs à gras… Rien de radicale mais en générale mais un grand changement tout de même.

Et les hormones ne nous fichent pas la paix après l’adolescence. Non, c’est notre corps qui s’habitue à leur présence sauf dans les cas passagers pour la femme comme les dérèglements hormonaux, les grossesses et la ménopause. Autant de moments où les cheveux sont soumis à modification.
Demandez aux femmes enceintes! Souvent grâce au trop plein d’hormones, elles disent avoir de beaux cheveux, brillants (plus de sébum), qui poussent vite (grâce à l’hormone de croissance du bébé et vitamines B qu’elles prennent)… Mais pour d’autres femmes enceintes, c’est aussi tout le contraire.

5- Merci Maman

 

Souvent les stars ont des cheveux impeccables car elles ont des coiffeuses attitrées qui les suivent en permanence et qui font des merveilles avec leur chevelure.
Et si elles n’ont pas de coiffeuses attitrées, elles peuvent se payer le luxe d’aller très régulièrement chez le coiffeur.

Sachez une chose: vous êtes une ex-star. Petite, c’était maman votre coiffeuse attitrée. Et elle ne comptait pas ses heures pour prendre soins de vos cheveux: les laver, les peigner, les natter, les hydrater et ce régulièrement. Ca aide donc à avoir de beaux cheveux longs et soyeux.
Donc forcément, quand maman n’est plus là pour faire ça toutes les semaines ou toutes les 2 semaines comme dans l’enfance, cela se ressent sur la chevelure.

6- Irez-vous au boulot avec des couettes?

Regardez vos photos d’enfance. Oui, vous vous trouvez mignonnes avec vos couettes ou vos petits ponts, vos choux…
Ces coiffures sont des coiffures protectrices.
Idéales pour maman car cela lui permet de ne pas vous coiffer pour plusieurs jours et c’est mimi sur une petite fille, fille ou très jeune femme.
Idéales pour vos chevelures également qui peuvent atteindre une belle longueur avec ces coiffures.
Majoritairement, vous ne portiez quasiment que ça enfant. Et il suffit que maman soit dévouée et très délicate avec vos cheveux lors du démêlage, par exemple, pour que vos cheveux soient très longs.

Adultes, il est beaucoup plus difficile de porter ce genre de coiffure tout le temps, surtout pour le boulot au risque de passer pour une adulte-enfant.

7- Les agressions faites à nos cheveux
 

On a tendance à faire très attention quand on prend soin des cheveux de nos progénitures. Notamment, on ne défrise pas les cheveux des enfants en dessous d’un certain âge.
Mais une fois adultes et un peu avant, c’est le festival: défrisage, colorations, permanentes, extensions (tissées, volées, tressées)… etc. Bref, autant d’agressions que nous ne faisions pas petites et qui à l’âge adultes abîment nos cheveux sans qu’on s’en rende vraiment compte.
À force d’agressions, inutile de demander aux cheveux d’être comme avant.

8- Les produits utilisés

En générale, les marques de produits capillaires ont leur gamme pour enfants. Voire certaines marques sont spécialisées en produits capillaires pour enfants.
Notez bien que si ces gammes existent (hormis le côté commercial) c’est que la composition n’est pas la même et donc que les produits pour adultes sont plus agressives ou moins sains.
Souvent adultes, on utilise beaucoup plus de produits dans nos cheveux ce qui a pour conséquence d’étouffer la fibre capillaire ou de modifier la texture.
Par exemple, les sulfates ont tendance à assécher les cheveux, les rendant plus cassants, plus rugueux et fourchus. Ainsi, globalement, au lieu d’avoir de belles boucles (quelques soient leur taille) vous aurez des frisottis.
Les silicones alourdissent le cheveux, ce qui le rendra plus lisse.
Et il est vain de penser qu’il suffit de rincer un produit contenant du silicone pour en être débarrasser. Certaines silicones sont non solubles dans l’eau. Il faut un shampooing à base de sulfate (un bon détergent quoi) pour s’en débarrasser.

Par ailleurs, ce n’est pas une solution d’utiliser sur vos cheveux toute une gamme complète pour enfant car vos cheveux _ n’étant plus ceux d’enfants_ ont d’autres besoins.

9- L’environnement
 

Qui n’a jamais expérimenté une belle chevelure lors des vacances dans un pays tropicale?
Avec l’humidité ambiant (parfois jusqu’à 90% d’humidité) et la chaleur, les cheveux sont au top de leur forme.
Ce n’est pas le cas de toutes, mais pour celles qui ont grandi dans un pays tropicale pour ensuite venir vivre en France métropolitaine, le changement peut être violent.
Les cheveux secs, bouclés et crépus adorent le climat tropicale. En dehors de ce climat, en générale, ils souffrent beaucoup du faible taux d’humidité dans l’air ambiant.
Sachez aussi que l’ensoleillement aide à fixer_ dans certains cas il est indispensable_ certaines vitamines aidant à la pousse des cheveux et à leur bon état générale. Ainsi, le passage d’un pays très ensoleillé à un autre beaucoup moins ensoleillé peut se ressentir sur la chevelure.

De plus, sans parler de grande migration géographique, le passage d’une région où l’eau du robinet est peu calcaire à une région où l’eau du robinet est très calcaire se ressent sur la sécheresse des cheveux.

10- Le stress

J’espère pour vous que vous n’avez pas eu une enfance stressée. En générale, ce n’est pas le cas.
L’enfance est le moment de l’insouciance, des rires, des découvertes… Pas de vrais soucis.

À l’âge adulte, la musique est tout autre: les problèmes arrivent!
Les études, les factures à payer, la vie sociale à construire, l’ascension professionnelle, la maladie, les diktats de la société… sont autant de sources de stress qu’il est parfois difficile à supporter, psychologiquement et physiquement.
On supporte souvent, sans même s’en rendre compte, par habitude. Mais ce stress, inexistant lors de la petite enfance, peut être visible sur tout notre corps_ certains en font de l’eczéma_ notamment sur notre chevelure.

 

Conclusion et alternative
 

Tout ça pour vous dire que les changements de texture de chevelure sont normales et inéluctables.
Il est ainsi vain de vouloir retrouver à tout prix et exactement sa chevelure d’enfance même si celle-ci était magnifique et souvent grâce à votre coiffeuse à domicile personnelle qui ne comptait pas ses heures.
C’est souvent grâce à elle, maman, et à sa patience que vous aviez de longs et beaux cheveux.
Les autres facteurs évoquées ne sont pas non plus à négliger: la génétique, les changements d’hormones, les agressions extérieures…

Ensuite, dans la perspective de retrouver vos cheveux d’enfance, vous souhaitez sans doute retrouver des cheveux le plus sains possible, retrouver la vraie nature de votre chevelure actuelle, vos cheveux au top et qui poussent bien. Ça, c’est tout à fait possible.
Cela va de paire avec l’arrêt définitif de certaines pratiques comme le défrisage, les colorations et de certains produits capillaires. Car on ne peut pas espérer voir des cheveux totalement sains si on a des pratiques capillaires qui vont à l’encontre de leur nature.

Une méthode qui permet de se rapprocher de cet objectif selon moi est la Curly Girl Method, que j’appelle souvent la CG Méthode et que j’applique depuis près de 2 ans environ.
Même si vous n’avez pas les cheveux bouclés vous pouvez vous en inspirez, je pense, pour établir votre routine capillaire.
Vous pouvez vous documenter mais je tâcherai de vous présenter de ma version de cette méthode dans un autre article.

Niangalement,

Léna

Ma tentative de lissage de l’année!!

Le résultat
Bon, ne vous laissez pas flouer par mes sourires et mes airs de bimbo.
Le résultat n’est pas celui escompté.
Comme toutes, je voulais le lissage parfait.
Je me suis retrouvée avec des cheveux étirés, pas lissés mais de quoi m’amuser quand même!

Petite analyse du résultat

Oui vous avez bien lu le titre! Jusqu’à présent, c’est la seule fois cette année que j’ai essayé de me lisser les cheveux. Sur un coup de tête pour dire vrai.
Mes proches le savent, je ne suis pas fan des cheveux lisses surtout quand il s’agit de dénaturer les miens.
En général, si je veux du lisse parfait sans me soucier de la chaleur, je fais un tissage. Ce qui est tout aussi rare car je supporte très mal d’avoir mes cheveux coincés sous une « perruque ».

En réalité, je suis surtout moins fan d’appliquer une tonne de chaleur sur ma chevelure.
Bon je l’avoue, j’ai peur de cramer mes cheveux! Les pauvres, j’ai l’impression que je les torture en faisant ça.

Du coup, j’ai appliqué beaucoup de sérum anti-chaleur; ce qui a eu pour effet:
– d’empêcher le lissage tout simplement
– de laisser beaucoup de résidus sur ma chevelure

Ok! Le lissage n’est pas parfait mais si vous souhaitez ce résultat ou comment ne pas faire les mêmes erreurs que moi, lisez la suite!

Les produits utilisés

Catonic Hydration Interlink

J’ai utilisé exclusivement les produits professionnels de la marque CHI produite aux Etats-Unis.
Ils sont affreusement efficaces! Mais le prix va avec aussi.
Et autant le dire tout de suite, ces produits ne sont pas en accord avec la CG Method car ils contiennent des sulfates, silicones et parabènes.

1- INFRA SHAMPOO, 350ml, 23 euros: Shampooing hydratant traitant, nettoie les cheveux en douceur, maintient et équilibre l’hydratation et renforce les cheveux grâce à l’apport en protéines.
Je ne l’ai pas utilisé. J’ai préféré mon shampooing sans sulfates.

2- INFRA TREATMENT, 350ml, 24 euros: Traitement protecteur thermique qui s’utilise après le shampooing et se rince.
Il assure l’hydratation et la protection des cheveux contre les outils chauffants.
J’ai aussi fait l’impasse sur ce produit car j’avais déjà les cheveux bien hydratés et je ne comptais pas utiliser trop de chaleur.

Ces 2 produits s’utilisent avant le lissage. Mais aussi une fois qu’on veut retrouver ses boucles naturelles.

3- STRAIGHT GUARD, 250ml, 21 euros: Crème de coiffage lissante, ne se rince pas et s’utilise avant le brushing (tension method).
C’est cette crème que j’ai mis en trop grande quantité sur mes cheveux et qui m’a laissé des résidus.
Elle est terriblement efficace pour protéger les cheveux. La preuve en est que mes cheveux ont retrouvé leur aspect crépus, sans aucune modification de leur texture aussi infime soit-elle. Je n’ai même pas eu un seul cheveux lisses ou dénaturés après les avoir mouillés à nouveau.

4- SILK INFUSION, 177ml, 36 euros: complexe reconstructeur à base de soie. C’est la star de la gamme.
Ne se rince pas et s’utilise à la fin du lissage pour protéger la chevelure de l’humidité et les renforcer.
Il laisse véritablement  un effet soyeux sur la chevelure et son odeur est à croquer.

Les prix sont donnés à titre indicatif.
Moi je les achète directement aux Etats-Unis. Mais en cherchant un peu sur la toile vous pourrez les trouver comme sur ce site.

Les outils utilisés

Sèche-cheveux  Calor dit ionic, 1800W, semi-pro
Lisseur Calor, plaques céramiques 2cm, 230°C max réglable
Mes gros rouleaux chéris dits magnétiques, diamètre 4,5cm



La méthode
Concernant, la méthode j’y suis allée aussi très doucement.

J’avais fait un masque hydratant dans la semaine puis un autre le jour même avant le lissage.

Puis, au lieu de faire un brushing que je trouve trop agressive pour mes cheveux, j’ai utilisé la tension method pour étirer mes cheveux en guise de brushing.

Pour finir, j’ai passé les plaques céramiques ( à 210°C) sur des petites sections de mes cheveux que je mettais dans de gros rouleaux.

Une fois que j’ai lissé la totalité des cheveux, j’ai retiré les rouleaux immédiatement. D’où les racines décollées et les légères ondulations dans la chevelure.

J’aurai pu les garder plus longtemps afin que mes cheveux aient plus l’ondulations.

Comment améliorer le résultat?

Il n’y a pas de secret. Pour un meilleure lissage il aurait fallu:

– Déjà mettre moins de crème protectrice. Une noisette par section suffit en général. Pas la peine d’en mettre des tonnes comme moi.
– Puis, faire un bon brushing; c’est-à-dire avec une brosse et coller le sèche-cheveux à la chevelure tout en brossant et étirant ses cheveux.

Mon avis

Je me lisse les cheveux une fois par an maximum, juste histoire de checker leur vraie longueur, et encore.

Oui, les professionnels de la coiffure et les addicts du lisse me diront, qu’un lissage bien fait n’abîme pas les cheveux. C’est sans doute vrai…
Néanmoins, les lissages que j’ai fait par le passé (seule ou en salon) ont dénaturés mes cheveux soit en rendant les boucles moins serrés, soit en me donnant certains pointes définitivement lisses… et au finale, mes cheveux se cassaient par la suite.

Je manque d’entraînement sur moi c’est évident! Je ferai mieux la prochaine fois.

En tout cas, suite à ce lissage mes cheveux n’ont pas été abîmés du tout, ni dénaturés.

Les autres jours

J2:
Twist-out avec des grosses vanilles
 Matin versus le soir après une journée de boulot
Le reste de la semaine:
Chignon haut

 

A suivre…

Je suis incorrigible!
Je ne me lisse pas souvent les cheveux mais j’aimerais bien trouver l’association de la méthode et du lisseur qui me donnera le meilleur résultat.
Voici donc le prochain lisseur que je testerai. Oui, je l’ai déjà acheté.
Ce qui m’a attiré? C’est comme pour le fer à repasser, il y’a possibilité de mettre de l’eau dans un réservoir pour permettre un meilleur lissage et ce en un seul passage.
Et bien sûr, il a été élaboré spécialement pour les femmes typées afros.
Promesses, promesses…

Environ 80 euros en grande surface
Encore des promesses…

Affaire à suivre donc…


Niangalement,

xoxo.